Accueil

La France a présenté le 22 novembre 2016 sa candidature pour l’organisation de sa 7e Exposition universelle en 2025. Accueillir un tel évènement constitue une ambition financière et politique majeure en ce qu’il ferait de Paris la capitale mondiale des échanges économiques pendant six mois, et de la France un acteur central de la vie des affaires. Recevoir l’Exposition représente également pour les juristes un enjeu essentiel : mesurer l’aptitude du droit public à porter un évènement économique mondial de cette envergure. Par les collectivités qu’elle mobilise, par les infrastructures qu’elle oblige à réaliser dans des délais courts, par les contraintes domaniales, fiscales et douanières imposées par la Convention de Paris de 1928, l’organisation d’un tel événement oblige à repenser la pertinence et l’efficience de nombreux régimes de droit public : droit institutionnel, droit foncier, finances publiques, entre autres. Dans cette perspective, les juristes de droit public entendent concourir à la candidature française en participant à sa soutenabilité et à sa sécurisation. À cette fin, le choix a été fait d’articuler le colloque autour des grandes actions structurants une telle manifestation : SUPERVISER l’organisation, STRUCTURER le projet, ACCUEILLIR les participants et REALISER l’Exposition, en faisant dialoguer le monde académique et les acteurs opérationnels.

Personnes connectées : 1